Rechercher
  • Véronique Borgel-larchevêque

Les différent.es "psys"

Que ça soit dans ma pratique de psychologue clinicienne, de formatrice en Institut de Formation en Soins Infirmiers (IFSI) ou dans ma vie quotidienne, le terme « psy » a toujours été le sujet de nombreuses questions. Notamment « C’est quoi la différence entre tous les psys ? ».


Je vais tenter d'y répondre brièvement ici, en essayant de ne pas en oublier. Les définitions que je donne dans cet article sont valables en France.


Les psychologues ont un Master 2 professionnel de psychologie obtenu à l’université, ou un Bac + 5 obtenu à l’école privée des Psychopraticiens (EPP). Le titre de psychologue n’est remis que si le diplôme est obtenu et que le ou la psychologue peut justifier d’au moins 500 heures de stage de pratique clinique. Les psychologues s’inscrivent au répertoire Adeli de l’ARS et travaillent en accord avec le Code de déontologie des psychologues (voir mon post à ce sujet).


Les psychologues étudient les comportements, les émotions et les pensées des individus afin d’améliorer leur bien-être. Les psychologues peuvent intervenir en cabinet, en institution publique ou privée, en entreprise ; dans le cadre de thérapies, de formations, de prévention.


Les psychologues interviennent souvent en complément d’une prise en charge médicamenteuse. N’étant pas des professionnels médicaux, les psychologues ne prescrivent pas de médicaments. N’étant pas des professionnels paramédicaux, les psychologues n’interviennent pas sur prescription médicale (vous n’avez pas besoin d’ordonnance pour venir nous consulter).


En général, on consulte son ou sa psychologue une fois par semaine ou toutes les deux semaines, entre 30 et 60 minutes par séance.


Psychiatre

Les psychiatres sont des médecins (Bac + 8) qui ont suivi une formation complémentaire en psychopathologie (2 ans). Ils et elles peuvent prescrire des médicaments. Ils et elles sont souvent spécialisé.es en pathologies tandis que les psychologues sont non seulement formé.es en psychopathologie mais aussi en psychologie non pathologique.


En général, on consulte sa ou son psychiatre une fois par mois, environ 25 minutes par séance.


Psychologue ou psychiatre : qui consulter ?

Si vous vous questionnez sur votre moral, une maladie psychique, que vous vous sentez mal, je vous conseille d’abord d’en parler avec votre médecin traitant qui est le ou la professionnel.le de santé qui vous connaît le mieux.


Si vous avez besoin d’un traitement médicamenteux, vous devrez consulter un.e médecin, donc un.e psychiatre.


Si vous avez besoin d’un soutien psychologique, vous devrez consulter un.e psychologue. Un psychiatre peut aussi le faire mais en général ils ou elles n’ont pas le temps de recevoir leurs patient.es toutes les semaines. D'autre part les psychiatres ne sont pas nécessairement formé.es à l'accompagnement et au soutien psychologique.


Si vous avez besoin d’une psychothérapie, les psychiatres et les psychologues sont aptes à les délivrer. Il en existe de plusieurs sortes, en fonction des affinités des praticien.nes. Vous pouvez bien entendu demander plus d’information par téléphone.


Voici les points qui me semblent importants lors de votre choix :

- La nécessité d’un traitement médicamenteux

- La nécessité d’une prise en charge régulière

- L’aspect financier : les psychiatres sont pris.es en charge par l’Assurance maladie, pas les psychologues. En revanche certaines mutuelles remboursent les consultations chez les psychologues !


Parlez-en à votre médecin traitant, contactez plusieurs psychiatres et/ou psychologues et discutez avec afin d’en savoir plus et de prendre votre décision consciemment.


Psychothérapeute

Le titre de psychothérapeute est protégé depuis peu. Avant, n’importe qui pouvait l’utiliser, peu importe la formation et l’expérience. Maintenant, les psychologues et les psychiatres ont automatiquement le titre de psychothérapeute. D’autres professions (médecins, psychanalystes) peuvent l’obtenir après justification ou formation complémentaire.


Enfin les personnes qui ne sont pas formées à la psychopathologie clinique et qui n’ont pas fait de stage dans ce domaine ne peuvent plus se servir du titre de psychothérapeute.


Pensez donc à vérifier les références des professionnel.les que vous contactez!


Psychanalyste

Les psychanalystes sont formé.es sur les plans théorique et pratique en psychanalyse. Ils et elles sont aptes à mener des cures psychanalytiques.


Le titre de psychanalyste n’est pas protégé, laissant la possibilité à quiconque de se prétendre psychanalyste, peu importe sa formation et son expérience. Pensez à demander les références des professionnel.les que vous contactez.


Normalement, il est requis d’avoir soi-même suivi une cure psychanalytique pour suivre une formation au sein d’une école de psychanalyse.


Pour information, la psychanalyse est aussi une approche de la psychologie utilisée par certain.es psychologues dans leur pratique clinique.


J’espère que cet article a pu vous éclairer sur les différents « psys » et éventuellement vous aider à faire votre choix !

29 vues0 commentaire

Posts récents

Voir tout

On peut distinguer quatre formes de maltraitance : - La maltraitance physique - Les violences sexuelles - La maltraitance psychologique - Les négligences lourdes Je vais vous parler dans cet article d

Le réflexe d’éjection dysphorique (RED) : qu’est-ce que c’est ? Le réflexe d’éjection dysphorique est une perturbation brutale de l’humeur au moment du réflexe d’éjection du lait (au sein, au tire-lai

Depuis une bonne dizaine d’années on parle un peu plus des effets délétères des écrans sur les enfants. On s’appuie sur des recherches, des programmes de prévention sont lancés, et on essaie de propos